Souvenirs indiens… Part#4: Retour à Delhi et Bilan

Souvenirs indiens… Part#4: Retour à Delhi et Bilan

18 avril 2008: Retour à Delhi

Varanasi Railway Station at night
Varanasi Railway Station at night

Le train arrive enfin  à New Delhi Railway Station avec 5h de retard… Il est donc midi au lieu de 7h. Normal. Les rickshaws nous proposent de nous conduire à Main Bazaar pour 100 Rps… Ce sont vraiment les plus gros arnaqueurs de Delhi ! Main Bazaar est à moins de 300m… De l’autre côté de la rue en sortant de la gare et nous y sommes à pieds en moins de 10 min. On y trouve un petit hôtel sympa et propre pour 300 Rps la nuit. On se promène dans le dédale des ruelles entourant Main Bazaar. Je trouve enfin des chaussures à ma taille dans la boutique qui fait face à la ruelle de l’hôtel.

Mes chaussures indiennes!!!
Mes chaussures indiennes!!!

C’est fou le nombre de mouches que trouve dès que l’on sort des « grands axes ». Il fait chaud mais moins qu’à Varanasi… Bonheur ! C’est cool de se balader en plein cagnard : il y a moins de monde dehors et donc on est moins emmerdé !

Le soir, devant la gare, un connard d’indien a une main trop baladeuse en me croisant au niveau d’une voiture de

Main Bazaar
Main Bazaar

Police… Crise ! Je hurle. Monsieur le rattrape, ça gueule, il s’en fout… La Police s’en mêle. En 2 secondes, le connard, en jeans et chemise rose a pris peur et a détalé au milieu des 15 000 hommes en jeans et chemise rose présent dans l’avenue à ce moment précis. Trop tard. Le policier prend l’affaire très à cœur mais ne parle pas anglais… Un gentleman vient donc faire la traduction… Moment magique que de voir mon homme enragé devoir raconter un attouchement sauvage que j’ai subi en pleine rue à un policier et un inconnu très BCBG. Dépôt de plainte imposé – toujours au milieu de l’avenue bondée. Je ne peux pas le faire en mon nom puisque je suis femme, c’est donc Monsieur qui porte plainte pour le fait qu’on ait « touché sa femme »… Grand moment d’humiliation, de frustration, de colère intenses pour moi qui suis (accessoirement) juriste. Je contiens ma rage pour ne pas aggraver une situation déjà que trop rocambolesque.

Après 1h de rickshaw pour traverser Delhi, le temps aux esprits échauffés de s’apaiser, nous retrouvons mon amie. Soirée de quiétude et de calme. Je n’ai jamais autant apprécié la tranquillité. L’Inde ça vous use.

19 avril 2008: « Journée pépère »

MacDo, KFC, Lodi Garden, spectacle de la Fête du Sport à Connaught Place… La misère à Connaught Place est vraiment la pire. Enfants et adultes semblent shootés à la colle, errant le regard vide et la morve au nez. On touche le fond de la misère.

Lodi Garden - Delhi
Lodi Garden – Delhi

20 avril 2008: Visite au Zoo

Le zoo de Delhi est immense ! Le seul problème est qu’il est à moitié vide. Apparemment, tous les félins ne sont visibles que le matin ( ???)… Ce qui n’explique pas tous les « enclos » vides. Sympa quand toi, bon crétin de touriste tu as déboursé 50 Rps par tête, alors qu’un Indien en lâche 10. A l’entrée du zoo, les bêtes de foire ce ne sont pas les animaux… c’est nous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ensuite, nous décidons d’aller voir un film… Tous sont en hindi et la place coûte aussi chère qu’en France. Tant pis ! Fatigués, nous en resterons là. Je suis malade, j’ai pris un coup de soleil sur la bouche et je ne peux plus manger…

Nous rentrons à pieds. C’est bizarre, je n’ai plus rien à faire de tout… Tout m’est égal.

21 avril 2008: Malade

Journée shopping tranquille ! Ça fait du bien ! Il fait super chaud et j’ai un rhume d’enfer dans un pays où les mouchoirs s’achètent en pharmacie ! Merci la clim !

22 avril 2008: Départ J-1

Des sentiments contradictoires m’envahissent. Je suis déchirée. Déchirée entre l’envie de rentrer immédiatement en France et l’envie de rester ici, dans cet autre monde. Ce pays est magnifique. Le problème ce sont ses hommes (pas les femmes !). La météo annonce 41°C aujourd’hui à Delhi, soit 9° au-dessus des normales de saison… Pas grave ! Il fait toujours moins chaud qu’à Varanasi ! Je ne veux pas partir. Je veux fuir. Je veux rester. Je suis paumée. Désorientée.

23 avril 2008: Départ

Réveil à 4h30 pour taxi à 5h pour avion à 9h. Normal.

L’aéroport est plus strict qu’une base militaire. Je pète un câble. Monsieur (qui ne prend pas le même vol) n’a pas le droit de rentrer dans l’aéroport et une fois dedans je ne peux plus sortir… Et on se fait mater par tous les hommes qui attendent notre bisou d’au revoir comme la scène la plus hard d’un film pour adultes… Au moins dans l’aéroport, une fois passé tous les contrôles, je ne me fais plus emmerder…

Survol des montagnes afghanes - Vol Delhi/Frankfurt
Survol des montagnes afghanes – Vol Delhi/Frankfurt

J’arrive à Munich. Plus de sensations, plus d’émotions. Je suis vide et insensible. Il fait apparemment une petite dizaine de degrés ici-bas… Je vais encore choper la crève…

Bilan à chaud :

 Je suis un iceberg, un bloc de pierre, insensible au monde qui m’entoure, ultrasensible à tout ce qui m’habite dorénavant. J’ai trop d’infos, de données brutes en moi qui me perdent. Je suis lost in translation. J’ai tout pris et tout reçu brut. Ma conception de la vie vole en éclat, mon équilibre est bouleversé entre mon vécu et ce que j’ai vu, compris, appris. Je crois que je veux repartir car j’ai soif de savoir. Je veux apprendre encore et surtout comprendre. Comprendre la vie et peut être trouvé un vrai sens à la mienne. Je ne sais pas exactement ce qui a changé en moi, mais je me sens différente. C’est très étrange. J’ai moins peur.

Ici s’achève mon premier voyage en Inde que je vous ai fait partager en 4 parties (la première ici, la deuxième  et la troisième ). Ce voyage a eu lieu de 2008, sur un coup de tête, j’ai saisi une opportunité et j’ai foncé. Vous aurez remarqué que ce récit est finalement assez négatif. En réalité le tableau n’était pas aussi noir, sinon je n’y serai pas retourné en 2009 et 2010! Je vous ai fait partager ici mon carnet de voyage tel que je l’ai écrit à l’époque, sans apporter de modifications. Et je suis obligée de constater que je note surtout ce qui m’énerve plutôt que ce qui m’émerveille.

Ce voyage a mis mes nerfs à rude épreuve, moi la petite française, étudiante en droit (spécialisée droits de l’Homme) à l’époque. Ce pays m’a autant fait rire que pleurer. Autant émerveillée qu’horrifiée. Comme si le « juste milieu » n’existait pas là-bas et que l’on passe en permanence d’un extrême à l’autre. Et même si râle tout au long de mon récit, j’aime profondément ce pays. Toutefois, je ne conseillerai pas à tout le monde d’y aller. L’Inde ça fatigue car nos sens y sont sollicités en permanence: par les gens qui vous aborde, vous suive pour ne pas dire vous harcèle dès que vous mettez un pied dehors; par le bruit; par les odeurs; par l’instinct de survie… Il n’y a pas de « normes de sécurité » comme nous les connaissons en France ou en Occident d’une manière générale. Ce sentiment de « danger » latent et tout le reste provoque un sentiment d’être vivant que je n’ai jamais retrouvé ailleurs.

Et qu’est-ce que c’est grisant de se sentir vivant et libre…

A suivre…

PS: Je vous prie de m’excuser pour la qualité des photos, mais ce sont (pour la grande majorité) les photos que j’ai prise en 2008 avec mon Canon 4M Pixels – ce qui était un très bon appareil à l’époque! Mais forcément aujourd’hui, ça rend moins bien!

Si vous voulez de plus jolies photos de mes voyages en Inde, j’en ai mis ici aussi!

Publicités

5 réflexions sur “Souvenirs indiens… Part#4: Retour à Delhi et Bilan

  1. Il y a certains ressentis que je comprends parfaitement! Lorsque j’étais en Afrique au début de l’année, je me souviens qu’une fois où nous nous étions rendus dans le plus grand marché de la ville, j’avais été mal à l’aise et extrêmement soûlée par tous les commerçants qui s’agglutinaient autour de nous et nous forçaient limite à acheter leurs marchandises! Mais j’en garde aussi d’autres merveilleux souvenirs!

    1. C’est ça: la vie sans filtres!!! C’est sûr que ça marque… Ça rend « accro » aussi et chaque retour de voyage est plus difficile et la réadaptation plus longue à chaque fois… Mais bon, il faut bien revenir pour repartir…! 😉

    1. 😉 de rien! Ça fait bizarre mais ça fait du bien de partager ce carnet… C’était mon tout premier vrai voyage! Je suis retournée en Inde après… Si je peux aider et répondre à certaines questions, sans langue de bois, avec ma petite expérience, c’est cool!!! ^^

Vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s