Jalousie…

Jalousie…

Des hauts, des bas, du très haut puis du très bas, d’un coup d’un seul, l’allégresse a disparu comme elle avait surgi… Il paraît que la roue tourne mais alors la mienne doit être énooooooorme pour bugger depuis si longtemps sur la poisse… Ma vie est un peu une garce depuis 3 ans et aime me faire croire que je suis « sauvée » in extremis pour me plonger avec humiliation dans une merde noire avec encore plus de violence…

gettyimages - trouver sur Google
gettyimages – trouver sur Google

J’avais (enfin!) retrouvé un boulot! Rien de bien excitant, mais supposé me garantir 7 mois de repos mental concernant mes fins de mois: remplacement de congé mat’, en intérim, à un poste de responsable, horaires de fonctionnaires… Le rêve! Surtout que j’arrivais en fin de droits ARE (anciennement Assedics).

Mais voilà, je suis tombée dans une équipe intégralement composée de femmes (pour ne pas dire « bonnes femmes » avec toute la dimension péjorative que cela sous-entend) et autant vous le dire, il n’y a rien de pire. Tout allait hypocritement bien: je faisais mon boulot de responsable, le travail de mon assistante grande gueule paresseuse et accessoirement celui de mes collègues et de leurs assistantes incompétentes et empotées, plus le café à l’occaz… Etant en intérim, mon salaire me faisait faire tout ça avec le sourire sans compter mon immense joie de me lever de nouveau le matin et de prendre les transports « coller/serrer » avec cette France qui travaille!

Ô mais quelle imbécile ai-je été de sous-estimer mes congénères… Comme vous l’avez deviné j’ai été remerciée,  au terme de ma seconde « période » d’intérim (les 7 mois étaient divisés car « trop long » donc le 1er mois a servi de « préavis » et j’ai ensuite enchainé avec un contrat de 2 mois pour l’été et je devais finir avec un contrat de 4 mois… Bref!).

Il s’est trouvé qu’au moment où j’ai remplacé la future maman, j’étais la plus jeune, la plus diplômée, la plus mince, la mieux habillée, sans enfant, sans prêt immobilier, que j’occupais un poste de responsable et que j’avais aussi l’une des meilleures payes (sujet tabou s’il en est et précieusement gardé tout comme ma vie privée).

L’élément déclencheur a été la facture de la boite d’intérim qui a atterri entre les mains de mes assistantes chargées de réceptionner et d’ouvrir le courrier (sauf celui en provenance de la boite d’intérim que j’étais sensée récupérer et que je guettais autant que possible). Et là ce fut le drame, le début de la fin. L’assistante, comptable de formation, a cru que la facture était ma paye… Et s’est empressée, dans mon dos, de la montrer et la présenter comme ma fiche de paye à l’ensemble de l’équipe avant de la poser bien en évidence sur mon bureau avant que je n’arrive le lendemain matin. Pour ne rien arranger, la chef, en récupérant le fameux document, n’a rien trouver de mieux à faire que de hurler au scandale quant au montant de cette facture devant tout le monde… Je n’ai jamais rien négocié avec eux, j’ai accepté un contrat que l’on m’avait proposé sans condition aucune.

Ma vie est devenue un enfer. J’étais l’élément à abattre, la « bêtise » de la chef qu’il fallait réparer à tout prix… Ma mesquine assistante n’a à aucun moment subi la moindre réflexion quant à son incompétence (depuis quand une comptable ne fait pas la différence entre une facture et une fiche de paye?) ni sa faute grave d’avoir violer la confidentialité d’un tel document… Au contraire, elle a pris la confiance et a commencé sa rengaine avec l’inutilité des études (bah oui je n’ai pas fait secrétariat et j’étais responsable administrative!) et du poste que j’occupais (être sa chef)… Toujours sans témoin. Elle refusait de répondre au téléphone (sa première tâche) car elle faisait les devoirs de sa fille ou discutait avec les autres ou encore jouait sur Facebook… Son grand jeu du lundi matin était de découvrir mon shopping du weekend (vu qu’elle croyait que je gagnais 6 fois plus qu’elle)… Et bien sûr d’aller baver sur ma soi-disante lenteur au travail (mais bon comme je gérais son taf et celui d’une autre responsable en plus du mien, forcément même si je n’avais pas de retard je n’étais pas en avance non plus).

4o1vupg62

La responsable pour qui je faisais une partie du travail (car la seule fois où j’ai osé dire « non » elle s’est mise à me hurler dessus et étant la nouvelle la chef m’a forcée à lui présenter mes excuses… pour 2 courriers en pdf qu’elle ne savait pas imprimer – son assistante non plus – sans commentaire) était elle aussi jalouse car ayant la cinquantaine, non diplômée, elle n’arrive pas à obtenir de VAE et son salaire s’en ressent apparemment. C’est donc tout naturellement qu’elle a décidé de m’abattre quand elle a vu ma soi-disante « fiche de paye ».

Le jour des vacances, j’ai donc été convoquée par la chef qui m’a gentiment remerciée et mis fin à mon contrat, en arguant de tout et son contraire: de pseudo problèmes de comportement à cause de l’engueulade car je suis trop méchante à « tu es géniale » mais ta gentillesse te perdra et tu coûte trop cher et reviens 1 journée pour former ton (autre) assistante (qui n’a rien demandé) à ton poste.

Bref. Elles attendaient juste que celle que je remplaçais parte en congé pour faire sauter son poste… Sympa les collègues!

En attendant, j’ai travaillé 507h… Il m’en faut 610 pour Pôle Emploi… Après l’humiliation au travail retour à la case humiliation à Pôle Emploi… Et ça ne passe pas. J’essaye de ne pas trop en parler pour ne pas saouler mon entourage, mais ça ne passe pas. Je suis au taquet pour retrouver du boulot, mais ça ne passe pas. Alors je vide mon sac auprès de vous espérant que ça exorcise les démons.

C’est aussi pour ça que je n’ai pas donné de nouvelles sur le blog depuis 4 mois, que je ne vais plus aux ventes Arlettie (à mon profond désespoir, ils ont organisé une vente MAJE et une vente LANVIN dernièrement)… Manque de temps, puis syndrome de la « page html blanche »…

Mais vous me manquez.

A bientôt pour des posts plus légers,

Maëlle

MyLittleBox: Bilan des produits! / Assessment of the use!

MyLittleBox: Bilan des produits! / Assessment of the use!

Aujourd’hui, après 4 semaines d’utilisation, je voulais vous faire part de mes impressions concernant les produits que j’avais reçu dans la LittleBox du mois d’avril et dont je vous avais parlé ici.

Il y avait donc le shampoing Cristaliste de Kérastase et le biodémaquillant Absolution. J’avais déjà acquis 2 jours avant la CC Cream d’Erborian que certaines ont reçu à la place du démaquillant.

©MaëlleB... 2013

Commençons par les cheveux. Avant de recevoir la Box, j’avais essayé le dernier-né de chez Garnier, la gamme des « Ultra Doux Merveilleux ». Je n’ai pas les cheveux secs mais j’aime utiliser les produits pour cheveux secs car ils rendent mes cheveux encore plus beaux! Alors quand j’avais vu « huile d’argan » sur les flacons, comme bon nombre d’entre nous, j’avais foncé!  Quelle déception! Comment dire, je n’avais pas les cheveux secs, mais ça, c’était avant… Il aura suffit d’une semaine d’utilisation du shampoing + après-shampoing de Garnier pour que je me retrouve avec de la paille sur la tête (une première! J’avais jamais vu ça!). Donc quand j’ai vu le shampoing Kérastase dans la Box, j’étais ravie, puisque sans être « consommatrice » (trop cher!) je connais la réputation de qualité de la marque. Mais comme je ne peux pas me laver les cheveux sans après-shampoing, j’ai craqué et investi dans l’après-shampoing qui va avec! (Oui oui, INVESTI, à 23€ le « lait », c’est bien un investissement!). Si ça m’a piquée de mettre une telle somme dans un après-shampoing, je ne le regrette pas!  La combinaison shampoing+lait Cristaliste a rattrapé le carnage capillaire de Garnier et j’ai le cheveux brillant et soyeux!!! Que du bonheur!!! (Sauf que j’arrive à la fin de mes produits… et que je ne suis pas certaine d’avoir envie de (re)mettre 40€ dans des shampoing… Ça fait une somme quand même… Bref!).

Concernant la peau de mon visage: je vous avais déjà dit ma première impression positive du biodémaquillant, je la confirme haut et fort! J’ADORE ce produit. Finalement, mes yeux ont dû s’habituer et ça ne me pique plus. Je ne sais pas si c’est l’effet combiné du démaquillant et de la CC Cream, mais en 4 semaines d’utilisation j’ai beaucoup moins d’imperfections, les pores sont carrément moins dilatés, mon teint est plus frais et plus « uni ». Bref! J’ai l’impression d’avoir enfin une belle peau (à 28 ans, il était temps)!

Voilà! Donc je suis toujours et même encore plus RAVIE de MyLittleBox! J’espère que la prochaine me séduira autant!!!

Today, after 4 weeks of use, I wanted to share with you my impressions of the products I received in the April’s LittleBox and which I talked about here.

There was therefore Cristaliste Kérastase shampoo and a « bio make-up remover » Absolution. I had already acquired two days before the Erborian’s CC Cream that some others received instead of the make-up remover.

Let’s start with the hair. Before receiving the box, I tried the latest of Garnier in the range of « Ultra Soft Wonderful ». I do not have dry hair but I like to use products for dry hair because they make my hair even more beautiful! So when I saw « argan oil » on the bottle, like many of us, I took it! What a disappointment! How to say I do not have dry hair, but that was before… It will be just a week after using the shampoo + conditioner from Garnier that I find myself with straw on the head (a first! I had never have my hair like that). So when I saw the Kerastase shampoo in the box, I was delighted, because without « consuming » (too expensive) I know the quality reputation of the brand. But as I can not wash my hair without conditioner, I broke down and invested in the conditioner that goes with it! (Yes yes, INVESTED, 23 € for a « milk », it is an investment!). If it stung me to put such a sum in a conditioner, I do not regret it! The combination shampoo + Cristaliste milk has repared the carnage of Garnier and I have silky shiny hair! What happiness! (But I’m at the end of my products … and I’m not sure I want to (re)pay € 40 for shampoo … It’s a sum still … Anyway! ).

On the skin of my  face: I had already said my first impression of bio make-up remover that I confirm loud! I LOVE this stuff. Finally, my eyes had to adjust and it doesn’t hurt me anymore. I do not know if it is the combined effect of cleansing and Cream CC, but after 4 weeks of use I have much fewer imperfections, pores are definitely less dilated, my complexion is fresher and « united ». Well! I feel I finally have a beautiful skin (28 years, it was time!)

That’s it! So I’m always and even more DELIGHTED by MyLittleBox! I hope that the next will be as perfect as this one!

Vente Privée The Kooples

Vente Privée The Kooples

Arlettie a encore frappé… Après Lanvin, me voici à la vente privée The Kooples…

The Kooples, comme son nom ne l’indique pas est une marque française lancée en 2008 par les frères Elicha, fils du créateur Tony Elicha fondateur de la marque Comptoir des Cotonniers… (Tout de suite tout s’éclaire concernant le marketing: après le tandem « mère-fille » voici les – vrais? – couples!)

TheKooplesMedley
TheKooplesMedley

Bref! Même lieu, même cérémonial du vestiaire et même absence de cabines d’essayage… Mais 100 fois plus de monde, femmes mais aussi hommes fouillant frénétiquement sur les portants et les bacs bondés. Une fois de plus je n’ai pas craqué… Et j’ai trouvé la motivation ultime pour suivre et tenir le régime + un programme ETMG (élimination totale des masses grasses – selon l’expression consacrée par Bruny): l’essayage de fringues sans cabines entourée de gamines jeunes femmes, 1m78 au garrot, taille 32, les mêmes jambes que dans les magazines de maillots de bain… qui se plaignent de leur cellulite… J’ai eu beau mater son cul (oui c’est mal, mais elle l’a cherché), elle avait un corps « photoshop » au naturel… Conclusion j’ai réussi à rester digne: j’ai ravalé mes larmes en voyant mes propres cuisses dans le miroir – qui ressemblaient à 2 gros machins plein de jelly – et je n’ai pas commenté à voix haute son propos (genre: « Ta g***le, tu veux qu’on échange con****e? »). Bref! J’ai du boulot!

Sinon, j’ai vu pas mal de trucs sympas, surtout des robes.

TheKooplesDresses
TheKooplesDresses

Niveau chaussures il n’y avait pas grand chose… En tout cas 3 pauvres paires qui se battaient en duel pour les femmes. Beaucoup plus de modèle pour les hommes. Et n’y étant pas allée le premier jour, il restait surtout les grandes tailles… Et j’ai découvert que la marque taillait grand – à moins de sacrés défauts de fabrication sur les produits que j’ai essayé – je rentrais dans du 36 (ça fait un bon bout de temps que ça ne m’était pas arrivé) et le 40 était vraiment trop large (alors qu’avec mes petits kilos d’hiver je fais plus un bon 38/40 qu’un 36/38)…

©MaëlleB... 2013

J’ai beaucoup aimé cette petite robe blanche, mais elle était un peu juste et en polyester, donc elle est restée là-bas… 85€ au lieu de 185€ ce n’était pas mal mais à ce prix-là je préfère des matières plus nobles comme de la soie par exemple (voir la robe grise sur la photo plus haut).

Et finalement j’ai vu que les prochaines ventes privées prévues pour avril et mai étaient MAJE et SANDRO… Il ne m’en fallait pas plus pour épargner ma CB!

Et pour les Parisiennes et Franciliennes intéressées par ces ventes privées, c’est Arlettie qui les organise (mais au moment où je rédige ce post je n’arrive pas à retrouver la page d’inscription), vous pouvez vous inscrire gratuitement sur le site MyLittleParis ici qui relaye les ventes privées.

Cellulite mon ennemie… / Cellulite my enemy…

Cellulite mon ennemie… / Cellulite my enemy…

Les beaux jours reviennent (en tout cas on les attend de pied ferme!) comme les régimes, techniques minceur et produits miracles dans les magazines!

Quels seront les produits phare cette année contre cette satanée cellulite?! Les algues? La caféine? Le citron? La bave de crapaud?

Crème? Huile? Masseur cellulite? Textile minceur? Qu'essayerez-vous cette année?
Crème? Huile? Masseur cellulite? Textile minceur? Qu’essayerez-vous cette année?

Comme tous les ans je sais que je vais en tester un! Même si ça doit faire 10 ans maintenant que je teste presque tous les produits (crèmes, huiles, brosses, leggings…) et que je peux vous l’affirmer haut et fort: AUCUN ne fonctionne, AUCUN. Enfin si, ils fonctionnent tous plus ou moins bien sur le porte-monnaie et ils ruinent le moral (« pourquoi ça marche paaaaaaaaaaas??????? J’suis un cas désespéréééééééé!!!!!!!!!). Une bonne crème hydratante pour le corps aura le même effet sur votre peau d’orange qu’une crème minceur.

Ancienne grosse, j’ai perdu 30 kilos avec la méthode Delabos il y a 7 ans maintenant, et les problèmes de cellulite, de peau détendue, vergetures et compagnie, ça me connait. J’ai tout essayé et les seules et uniques fois où j’ai fini par réussir à avoir une belle peau, ferme et une cellulite « visiblement réduite », c’était au cours de mes voyages. Ça ne veut pas dire qu’il faut ou qu’il suffit de partir en vacances! Même si ça doit jouer sur le moral et donc sur le physique…

Les grandes différences entre le « Home Sweet Home » et les voyages que j’ai pu faire sont:

  • les exercices physiques: bah oui moi qui ne suis pas sportive, je bouge beaucoup plus quand je suis loin de chez moi: marche à pieds, plage et surtout être assise derrière Monsieur sur une moto 125 (radical pour muscler les cuisses, les fesses et les abdos) avec un sac de 30kg sur le dos… « Il faut souffrir pour être belle… »
  • la douche froide 3 fois par jour: j’ai surtout visité l’Asie du Sud et là-bas il fait chaud, très chaud et nous (Monsieur et moi-même) on descend dans des guesthouses très bon marché, donc on a la douche traditionnelle, c’est-à-dire le filet d’eau froide, et vu qu’il fait chaud je prend plusieurs douche dans la journée (magique pour la poitrine et la fermeté de la peau en général). Ça fait toujours un léger choc quand on se met sous l’eau, mais quand on n’a pas le choix on s’y fait très bien… Et quand on voit le résultat on n’hésite plus!
  • boire beaucoup d’eau: bizarrement plus on boit d’eau, moins on fait de rétention et donc on dégonfle (et quand il fait 35°C à l’ombre on boit largement 2L/jour)
  • manger plus « sainement »: là, le truc c’est juste d’éviter les plats préparés et la junk food (mais vu les récents scandales je pense que tout le monde a compris).

Donc les filles, je sais que vous n’aimez pas entendre ça, mais contre la cellulite il n’y a pas de secret il faut faire quelques efforts: bouger ses fesses aussi souvent que possible, en cas de rétention d’eau boire beaucoup d’eau (et pas du coca, même zéro) et bouger bouger et bouger! Et pour les plus courageuse, car il ne fait pas 35°C à l’ombre en permanence par chez nous (ce n’est rien de le dire…), le fameux « jet d’eau froide » sous la douche TOUS LES JOURS raffermit vraiment la peau. Pour la crème, n’allez pas vous ruiner dans un truc anti-cellulite, anti-peau d’orange, anti-jenesaispasquoi, une crème ou une huile hydratante/nourrissante selon votre type de peau est suffisante! Le plus important c’est le massage et non la crème! Ajoutez à cela un gommage régulièrement pour encore plus d’efficacité et une peau toute douce en prime!

Ah si, il y a bien un excellent anti-cellulite sans efforts… Il s’appelle Photoshop! Lui, il est génial, mais malheureusement il ne fonctionne pas dans la vraie vie…

KimKardashian_Complex_lg

Bon, je fais ma rabat-joie parce que je sais que stupidement comme tous les ans je vais retomber dans le piège de la pseudo facilité (d’où ce post pour me rappeler que c’est inutile)…

Mais vous, quels sont vos trucs?

The beautiful weather is coming (in any case it is expected!) such as articles about diet, slimming techniques and miracle products in magazines!

What are the flagship products this year against that damn cellulite?! Algae? Caffeine? Lemon? Toad slime?

As every year I know I’ll try one! Even If I have tested almost all products (creams, oils, brushes, leggings …) for 10 years and that now I can tell you that loud and clear: no one works, NO ONE. Although they all work more or less on the wallet and they ruin the moral (« why it doesn’t woooooork??????? I’m deseperate caaaaaaase!!!). A good body moisturizer has the same effect on your « orange skin » than an anti-cellulite cream.

Former fat girl, I lost 66 pounds with the Delabos method 7 years ago, and the problems of cellulite, sagging skin, stretch marks and company, I do know that. I tried everything and the only and unique time I finally managed to have beautiful skin, firm and a « visibly reduced » cellulite, it was during my travels. That doesn’t mean you just have to go on vacation! Even if it should play on the morale and thus on the physical …

The major differences between the « Home Sweet Home » and the trips I have done are:

  • physical exercise: yeah I’m not that athletic, I move much when I’m away from home, walking, beach and above all be sitting on a motorcycle 125 behind Mr. (radical for muscle thighs, buttocks and abs) with a 30kg bag on my back … « We must suffer to be beautiful … « 
  • cold shower three times a day: I mostly visited Southeast Asia and there it is hot, very hot and we (Mr. and myself) use to go down in very cheap guesthouses, so we have the traditional shower, that is to say, the trickle of cold water. And because it’s very hot, I take several showers during the day (it’s magic for the bosom and firmness of the skin in general). It’s always a slight shock when you go under the water, but when you do not have choice you make it… And when you see the result you no longer hesitate!
  • drink plenty of water: more you drink water, less you made retention and therefore you are deflated (and when it’s 95°F in the shade, drink 2L per day is easy).
  • eat more « healthy »: the trick is to avoid prepared foods and junk food (but given the recent scandals I think everyone understands).

So girls, I know you don’t like to hear that, but against cellulite there is no secret but just make some efforts: move your bottom as often as possible, drink a lot of water against retention water (no Coke, even « diet »), move and move and move! And for the brave, because it is not 95 ° F permanently in our northern countries, the famous « cold water-jet » in the shower ALL DAYS really tightens the skin. For the cream, don’t ruin you into something anti-cellulite, anti-Idontknowwhat. A moisturizing or nourishing cream or oil (it depends of your skin type) is enough! The most important thing is the massage not the cream! Add to that a scrub regularly for even more efficiency and smooth skin: all bonus!

Oh yes, there is an excellent anti-cellulite effortlessly … It’s called Photoshop! It is great, but unfortunately it doesn’t work in real life ..

Well, I make my killjoy because I know that stupidly like every year I will fall into the trap of supposed ease (hence this post to remind me that it is useless) …

But you, what are your tricks?

Souvenirs indiens… Part#3 – Voyage dans le temps: Agra et Varanasi.

Souvenirs indiens… Part#3 – Voyage dans le temps: Agra et Varanasi.

14 avril 2008 – AGRA

7:00AM - Vue du toit de l'Hôtel Shanjahan - 2008
7:00AM – Vue du toit de l’Hôtel Shanjahan – 2008

Les gares indiennes: pire que des jours de grève SNCF à l’heure de pointe, chaleur et odeurs pestilentielles en plus. 7h plus tard nous voilà à Agra Fort. Le Red Fort est là, imposant et majestueux. Le long de la route entre la gare et l’hôtel Shanjahan, le Taj Mahal apparaît. Wahooo. Les mots me manquent. L’hôtel est situé à la porte sud du Taj et offre depuis le toit une vue très sympathique sur le mausolée et la ville.

Nous faisons une balade de 4h à pieds dans Agra. Il y a des joailliers partout. Il doit y avoir un mariage: il y a une procession et les femmes sont parées de saris magnifiques. Nous empruntons des chemins qu’aucun touriste n’a jamais dû prendre. Même les mamas se pressent à leur porte pour nous saluer! Ça fait plaisir! Mais les sollicitations incessantes nous fatiguent, comme les millions de mouches et les odeurs… « Hello », « Cheaper rickshaw », « Meudame, Meudame »… Je n’en peux plus.

Le soir nous mangeons à l’hôtel où le « mutton curry » est délicieux!!! Je suis bouffée par les moustiques et ne supporte plus le 5/5 tropic… Pas gratter!!!!!

15 avril 2008 – TAJ MAHAL

Il est 7h du matin, je me suis réveillée très tôt. Depuis le toit, j’observe le Taj Mahal qui s’éveille avec le soleil au son de l’appel à la prière… Instant magique. Instant d’éternité. Le temps est comme suspendu et je voyage 1000 ans en arrière.

5 minutes à pieds, 1500 Rps (21,50€) lâchés, détecteurs de métaux, fouille au corps et le Taj Mahal apparait, imposant, sublime… et petit!

Taj Mahal, Agra, India - 2008
Taj Mahal, Agra, India – 2008

Mais pour être tranquille encore faut-il passer la horde de guides et de photographes…

Le site est parfaitement symétrique et les palais et mosquées qui entourent le mausolée de marbre n’ont rien à lui envier.

Détails - Taj Mahal, Agra, India - 2008
Détails – Taj Mahal, Agra, India – 2008

En passant par les jardins dont la quiétude est plus que bienvenue nous rencontrons des singes. C’est incroyable un singe! Leur comportement est si semblable au notre… Un jardinier nous prend en photo. « Money, money! ». Fait ch**r! Le Taj lui-même se visite pieds nus. Le marbre est brûlant, d’où option « chaussons ». « Money, money! ». Fait re-ch**r! Tout ça pour finir pieds nus (et brulés!) car les chaussons sont dégueulasses et (surtout) pas pratiques du tout avec les tongs (sans compter sur le fait qu’on a l’air de touristes très cons accessoirement…). Le Taj est vraiment magnifique, tout en marbre blanc, les versets du Coran et autres décorations qui le ornent sont des pierres taillées incrustées dans le marbre. Le travail est époustouflant de grandeur, de finesse, de beauté.

L’intérieur me déçoit. Certes, les 2 tombeaux en marbres décorés de fleurs en pierre, entourés d’un mur en marbre taillé comme de la dentelle sont vraiment très beau, mais ça s’arrête là. C’est tout petit, il n’y a rien d’autre à voir. Il fait trop chaud, on crève de soif, et finalement je suis un petit peu déçue, je m’attendais à plus grand…

12h/15h: trop de chaleur!!! On reste cloitré à l’hôtel.

15h: Agra Fort. Malgré le ticket-pass-monuments à la journée (obligatoire) il faut encore payer 250 Rps (3,50€) par personne à l’entrée, puis dépasser les guides… »Meudame, Meudame », « Hello beautifull Meudame », « Cheap price »… Fait ch**r.

Le Fort non plus n’a rien à envier au Taj Mahal sur lequel il offre une vue magnifique et imprenable.

Cour après cour, passage après passage, le spectacle est de plus en plus beau et finalement je préfère le Fort au Taj.

Dans le jardin de la Cour principale nous donnons à manger aux écureuils qui ne sont pas farouches… Le Fort ferme… Il nous faut sortir et tuer 3h avant le train… Donc 3h après nous être tapés 3 boutiques de m***e (oups, « à touriste ») pour que Papy Rickshaw-vélo touche ses commissions et qu’on ne paie que 20 Rps (0,30€ – soit toujours plus cher que le « tarif local »), nous voilà enfin à la gare.

Faut vraiment qu’on arrête d’être « trop bon, trop con ». Ils jouent avec la pitié pour nous prendre pour des cons. Je crois que je commence à comprendre la leçon et ça m’exaspère. C’est très dur de les envoyer promener. Au tout début on est plus généreux, on se laisse plus facilement attendrir, tous vous crèvent le coeur, mais ce n’est pas 1 ou 2 personnes qui viennent vous solliciter financièrement en jouant avec votre humanisme, mais plus d’une centaine par jour… Alors oui, au bout d’un moment je suis devenue une garce.

Nous attendons le train à l’écart de la foule, le long du Fort, ce qui ne nous empêche pas d’être épiés par tous les hommes de 7 à 77 ans qui se  trouvent à proximité. Tout va bien jusqu’à ce que des merdeux me jettent de loin un truc en plastique, comme une bouteille écrasée, que je me prend en pleine face, dans l’oeil. Monsieur craque et les course. C’est la goutte d’eau, je veux rentrer en France. Marre de tous ces crevards. Le train de nuit ne vaut pas mieux, comme d’habitude, seule étrangère (et femme!!!) je suis l’attraction n°1 des 4 wagons d’hommes alentours. On me fabrique une cachette pour dormir en paix.

16 avril 2008 – VARANASI

Varanasi, India - 2008
Varanasi, India – 2008

Avec 2h30 de retard, Varanasi est enfin là. Sur le quai de la gare, les rickshaw nous assaillent déjà. Les sacs sont lourds et la chaleur atroce. Je n’ai jamais transpiré autant, je me liquéfie littéralement.

Ruelle - Varanasi, India - 2008
Ruelle – Varanasi, India – 2008

En route pour la Shanti GuestHouse. Varanasi (ou Bénarès) est une ville bizarre. Le rickshaw s’arrête à l’entrée d’une ruelle et nous entraine à pieds pendant un temps qui me semble être une éternité dans un dédale de petites ruelles puantes. Varanasi est un labyrinthe qui devient coupe-gorge à la tombée de la nuit. L’électricité y est très aléatoire et la ville est bercée par le bruit des groupes électrogènes du « moyen-age ». C’est un bordel sans nom.

Au milieu des vaches, des chiens, des gens, des tuk-tuk, des vélos, des motos, des scooters, des rickshaw, etc, passent les convois mortuaires « piétons » (les corps sont portés par des hommes à pieds). Une gerbe d’étincelles jaillit d’un poteau électrique dans la plus grande indifférence. Quel merdier. L’avantage de la GuestHouse est son restaurant 24/24 en terrasse. La nourriture n’est pas mal. Nous mangeons au dessus du Schinthia Gath où les crémation s’enchainent elles aussi 24/24. Heureusement ce soir le vent est pour nous. Je suis éreintée.

17 avril 2008 – La Mort

Je n’ai jamais eu aussi chaud de toute ma vie. La chaleur me cloue sur place. Je sens des torrents de transpiration couler le long de mes cuisses jusqu’à mes chevilles.

Rituel mortuaire observé:

Le corps du défunt voilé d’un tissu rouge et or est transporté par des hommes au son des tambours (pour prévenir le passage du convoi) à travers la ville jusqu’au Gath. Arrivé au Ganges, le corps y est plongé pendant quelques instants, voir minutes. Il doit surement y avoir des prières mais je suis trop loin (ce qui est la moindre des choses…). Sorti de l’eau, il me semble que l’on retire au défunt son drap mortuaire avant de le déposer sur un épais matelas de rondins de bois au pied du Gath. Le tas de draps mortuaires qui s’amoncelle au bord du Ganges est impressionnant. Sur le corps, sont posés encore quelques rondins, avant que le feu « éducateur » ne soit mis. Une jeune homme nous explique que le bain dans le Ganges doit être un acte purificateur et que le feu aide à la connaissance et à l’éducation pour la réincarnation de l’âme. Les corps, à l’air libre, mettent environ 3h à brûler. 

Je ne sais pas si c’est cet aspect de la ville qui me trouble mais Varanasi est mystique et me stresse. Je suis perdue, je me sens mal. Pourquoi est-ce un « repère hippie »? Aucune idée, sauf peut être à cause des dealers…; même si les dealers ont dû se développer du fait des touristes…

Buffle mangeant des fleurs mortuaires - Varanasi, India - 2008
Buffle mangeant des fleurs mortuaires – Varanasi, India – 2008

A suivre…

American Apparel Glitter Nail Polish… La déception. / The disapointment.

American Apparel Glitter Nail Polish… La déception. / The disapointment.

Dimanche, je me promenais dans Paris quand l’orage fût venu. Surprise par l’averse je me suis précipitée dans la première porte ouverte: American Apparel! Et là, dégoulinante je tombe sur ça:

AmericanApparelShop@Paris
AmericanApparelShop@Paris

Il tombait des cordes dehors, je n’avais pas de parapluie, il a donc fallu passer le temps! Je n’ai pas pris de photo de mes ongles car tester des vernis sur des ongles déjà vernis c’est pas très classe… Bref!

J’étais assez contente des « Lacquers », les couleurs sont géniales, ils sèchent vite, le pinceau est bien, rien à redire.

fashionmagazine.com
fashionmagazine.com

Et puis tout en haut, ils étaient là! Les Glitters! Nebula, Galaxy, Supernova… Avec des noms pareils, il fallait que je les essaye! Première impression un peu bizarre, les paillettes ça ne s’étalent pas uniformément, je rattrape comme je peux le paquet, ça va, juste je n’ai pas l’habitude. Dans le doute je n’investis pas de suite. Le lendemain je m’étais faite à ces grosses paillettes au bout de mes doigts et je commençais à regretter de ne pas les avoir acheter! Mais les superpositions de vernis étaient trop dégueulasses et j’ai donc dû dégainer le dissolvant. Tous les vernis « classiques » sont partis nickel mais les 3 ongles où j’avais mis les « Glitters » m’ont rendu folle. Tout le vernis partait mais pas les paillettes que j’ai dû arracher une à une avec un autre ongle (j’y suis allée en mode barbare) ce que 1/je déteste et 2/m’a pris beaucoup trop de temps par rapport à d’habitude. Conclusion je suis déçue car j’aimais vraiment le rendu mais pour moi la difficulté pour les retirer est rédhibitoire.

Finalement j’ai bien fait de ne pas acheter ces vernis que je n’aurai pas remis (et c’est quand même 9€ le vernis).

Par contre  j’ai trouvé des Essie en solde… Verdict bientôt!

GlitterNailPolishAmericanApparel
GlitterNailPolishAmericanApparel

Sunday, I was walking in Paris when the storm had come. Surprised by the rain I ran into the first open door: American Apparel! And then dripping, I saw that: (Photo#1)

It was pouring down outside and I didn’t have my umbrella. So I had to pass the time! I didn’t take pictures of my nails because I already had polish on my nails and to test new polish on old polish It’s not « chic »… Anyway!

I was pretty happy with the « Lacquers »: great colors, dry quickly, good brush, no complaints.

And then at the top, they were there! The Glitters! Nebula, Galaxy, Supernova … With such names, I had to try them! First impression a little bit weird, glitters are hard to spread. I caught as I can the mass. It’s okay! Just I don’t use to wear it. In doubt I don’t buy it. The next day I was in love with ​​these large flakes on my fingers and I began to regret not having purchased! Ad nail overlays were too disgusting and I had to unsheathe the solvent. I removed easily all « classic » polishes but three nails where I put the « Glitters » made ​​me mad. All the polish left but not the glitter that I had to remove one by one with another nail (I was in a « barbaric » mood) that 1/I hate that and 2 / It took me too much time than usual. Conclusion I am disappointed because I really liked the result but for me the difficulty to remove it is prohibitive.

Finally I did well not to buy these polishes that I will not use anymore (and it cost 9 €/polish).

Anyway, I found Essie Sale … Verdict soon!