Petites (et grandes) joies des ces derniers mois…

Petites (et grandes) joies des ces derniers mois…

A l’instar de mon post « coup de blues/coup de gueule » de l’autre nuit (d’ailleurs je vous remercie pour vos commentaires qui m’ont profondément touchée et reboostée), il n’y a pas eu que du négatif ces derniers mois! Déjà car c’était la plus belle des saisons, que j’ai fêté mes 29 ans et que je me suis autorisée à retrouver des joies simples, voir enfantines!

J’angoissais beaucoup des 29 ans, ultime étape avant les 30 et bilan de vie horrible! Quoi qu’on en pense, quoi qu’on en dise, quand t’es une nana et que t’as 30 ans, tu es supposée « mariée avec au moins 1 gamin dans un « chez-vous » et un CDI »… J’ai bien un chéri… Mais pas le reste! Et à part avoir un « vrai chez-moi/chez-nous » (idéalement pas en France), je ne suis (on n’est) pas trop pressé(e) pour le reste – chacun ses choix de vie. Mais c’est sans compter sur les parents (« Oh, tu sais quoi? Ma copine Machine elle est grand-mère, elle… »), les amis (« Bah alors, c’est pour quand? »), la société (« Votre situation n’a pas changé en 2 ans? Vous êtes toujours célibataire et habitez à 29 ANS chez vos parents???!!! « Heu bah (officiellement sans rentrer dans les détails pour simplifier les choses) oui Madame… » Conn*$%§.)

Et puis finalement… J’ai eu 29 ans et l’angoisse s’est envolée.  Je fais (presque) ce que je veux (peux)! Et j’assume. Et ça fait un bien fou.

Conclusion j’ai régressé positivement ou plutôt j’ai accepté des petits bonheurs tout simple comme porter un pantalon rose fluo, changer de vernis à ongle tous les jours, retomber en enfance à Disneyland Paris (3 times!!! Merci les amies d’avoir des passeports annuels avec des entrées à 21€!!!), passer tout mon été en bustier et bronzer sans marques comme si j’étais partie (alors que je n’ai pas bougé de ma banlieue), j’ai collectionné les pantalons « d’intérieur » d’UNIQLO qui est devenu ma nouvelle marque fétiche et me suis gavée de « BubbleTea » au Zenzoo Bar à Paris…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon, forcément, tout n’est pas pas parfait et je vous fais grâce aujourd’hui de mes crises de frustrations immenses et intenses et incommensurables car la situation fait que je dois faire une croix en ce moment sur tous mes petits plaisirs parisiens… Mais bon, ça passera! Souhaitez-moi juste que ça ne dure pas trop longtemps, SVP!

Bonne journée!

Weekly Photo Challenge: Patterns

Weekly Photo Challenge: Patterns

Cette semaine le challenge photo du blog Daily Post est « motifs »… J’ai immédiatement pensé à une photo que j’ai prise il y a quelques semaines avec Instagram. Voici la façade de « l’Institut du Monde Arabe » à Paris. J’adore ce bâtiment et ses motifs répétitifs captivants.

This week the photo challenge of The Daily Post is « patterns »… I have immediatly thought of a photo I took few weeks ago with Instagram. This is the frontage of the « Institut du Monde Arabe » in Paris. I love this building and its absorbing repetitive patterns.

Façade de l'IMA @Paris - Instagram
Façade de l’IMA @Paris – Instagram

Et bien sûr, si vous voulez participer et voir plus de photos c’est ici!

And of course, if You want to join the challenge and see more photos it’s here!

Joyeuses Pâques à toutes & tous!!! / Happy Easter to all!!!

Joyeuses Pâques à toutes & tous!!! / Happy Easter to all!!!

D’habitude je remercie les Cloches pour le chocolat… Cette année c’est le Lapin Blanc qui s’est pointé (et à l’heure SVP!)!

white Rabbit #instagram - 2013
white Rabbit #instagram – 2013

I usually thank the Bells for chocolate … This year, the White Rabbit showed up (and in time please)!

Private LANVIN…

Private LANVIN…

 » J’essaie de rendre les femmes heureuses, de les embellir jusqu’à ce que le vêtement disparaisse derrière leur personnalité. Je veux voir de très belles femmes, pas de très beaux vêtements. » Alber Elbaz

DefileLANVINFall2013

La semaine dernière, j’ai reçu ma première invitation à une vente privée Lanvin à Paris. Curieuse et comme une bonne élève, je me suis donc appliquée à bien apprendre l’histoire de la Maison LANVIN, créée par Jeanne… Ou pas, j’exagère un peu. Mais je me suis au moins renseignée sur la dernière collection présentée pendant la Fashion Week à Paris par Alber Elbaz (le Directeur Artistique depuis 2001).

(Encore une) Collection très sobre, à dominante noire, très graphique, très élégante… Très sympa!

Et puis en faisant défiler les photos sur le site de Vogue , je me suis bien demandée à force de voir des insectes de plus en plus nombreux envahir les créations, quelle histoire Alber avait bien eu en tête en imaginant cette collection, lui l’adepte du storytelling!

Quelle mouche l’avait piqué???!!!

DefileLANVINBuggs

Je n’aime vraiment pas le côté « je grouille de bestioles ». Si encore il s’agissait d’une petite coccinelle par-ci, un petit papillon mignon par-là, oui, d’accord! Mais l’ensemble « scarabées », non. Beaucoup trop conceptuel.

Bref! Samedi, j’arrive stratégiquement 2 heure avant la fin de la vente afin de me prémunir de tout risque de tentation inutile. Je remonte l’Avenue Philippe Auguste envahie par une brocante. Je tombe alors nez-à-nez sur le cordon de la file d’attente et une petite tente sur le trottoir où l’on doit montrer patte blanche (invitation + pièce d’identité!). Bon, vu l’heure, pas d’attente! J’entre sous le regard intrigué des passants. Vestiaire obligatoire, on me dépouille de mon manteau et de mon sac… Après réflexion, c’est logique, mais il s’agissait d’une première pour moi et ça m’a fait bizarre… Un grand sac plastique transparent est distribué à chacun(e) et on pénètre dans un grand atelier blanc aux colonnes et poutres « industrielles » noires. Espace vaste, graphique, épuré (Tient! Comme la dernière collection!).

A l’entrée, les chaussures « hommes » et au fond de cette première salle les chaussures femmes! Je suis Alice au Pays des Merveilles!!! Je vais faire un tour dans la seconde salle, plus grande encore que la première où sont présentés les vêtements, les bijoux et accessoires ainsi que quelques pièces « luxe » sous haute surveillance. L’espace « essayage » a aussi surprise la débutante que je suis: pas de cabines mais des miroirs alignés le long du mur du fond (note pour moi-même: penser à anticiper l’absence d’intimité si je réitère l’expérience!).

Les vêtements ne me plaisent pas trop à part cette petite robe bustier d’hiver:

Une petite robe d'hiver (et oui, bustier en laine SVP!) qui m'a bien plu!
Une petite robe d’hiver (et oui, bustier en laine SVP!) qui m’a bien plue!

Idem pour les accessoires, fin de la vente, il ne restait pas grand-chose! Je retourne vers les chaussures!

Vente privée LANVIN - 2013
Vente privée LANVIN – 2013

Et là, je suis comme une gamine! Les chaussures sont magnifiques et finalement beaucoup plus abordables que ce que j’imaginais (en moyenne 150/200€). Je m’étais jurée de ne pas craquer et j’ai tenu bon mais uniquement par la force des choses: trop grand, pas la bonne couleur… Qu’est-ce que je me sentais « belle » perchée sur mes talons de 115mm!!!

Je ressors de là horriblement frustrée ET très fière de moi. J’ai tenu ma promesse (les larmes aux yeux mais bon!) de ne pas craquer mais je sais que je vais commencer à mettre de côté dès maintenant si une prochaine occasion se présente!

Weekly Photo Challenge: Future Tense

Weekly Photo Challenge: Future Tense

"To leave the train to follow it own destiny" - Métro Jaurès, Paris 2013
« Leave the train to follow your own path » – Métro Jaurès, Paris 2013

Quitter le train pour poursuivre son propre destin.

Leave the train to follow your own path.

(Iphone 4 / Instagram)